«Mieux vaut regarder là où on
ne va pas, parce que là où on va,
on saura ce qu'il y a quand on
y sera ; et de toute façon,
ce ne sera jamais que de l'eau.
» 
- Les Shadoks -




Vendée bulle

Vendée Globe 2008, une course exceptionnelle. Sur son Imoca 60, Roland Jourdain,
surnommé Bilou, nous a fait partager son tour du monde de 84 jours autour de l'antarctique. "Juste un tour de glaçon" à découvrir en 16 épisodes.

Vendée Globe - Bilou


 
(Cliquez sur les vignettes).
 
 
9 novembre 2008, Bilou
au départ du Vendée Globe
aux Sables d'Olonne.
Un tour du monde,
en solitaire, sans escale
et sans assistance.
  Deux grillons s`invitent à bord.  
Au large du Cap-Vert,
deux grillons atterrissent
à bord. Bilou les filme,
ses vidéos feront le Buzz.
             
Ici
Passagers clandestins,
les grillons resteront
à bord longtemps.
Pour les grands froids
du sud, il faut leur
tricoter des moufles.
  Bilou leur tricote des moufles pour l`océan austral.  
 Ici
Les skippers n'embarquent que de la nourriture déshydratée. Les graines germées à bord permettent de varier l'alimentation
avec du « frais ». 
  Plantations en haute mer
             
Nos amis les bêtes  
Dans la zone du Pot-au-noir, à l'équateur, de nombreux poissons volants atterrissent sur les bateaux. Au risque parfois, d'en prendre un dans la tronche ... Braves bêtes ...
  Le vol de l`albatros  
Atlantique sud. Les températures chutent. L'albatros annonce l'océan austral, le froid et le début du grand cirque !
             
Ici
Bilou en rouge, sur
son voilier rouge, fête Noël. Sa vidéo, en direct de l'océan austral, d'un « père Noël » déjanté, aura, une fois
de plus, un grand succés. 
   
Ici
La bouilloire, accessoire 
de cuisine incontournable 
et stratégique pour un tour du monde en solitaire.
  Le retour de la bouilloire
             
Réveillon givré  
Réveillon dans l'océan austral par force 11. Quand nous sommes au chaud, devant
la dinde farcie, là-bas,
les skippers du Vendée aussi réveillonnent...
  Glace dérivante  
Océan Austral. Dans
les 50èmes, les glaces dérivantes appellent à
la plus grande vigilance
des skippers. 
             
Ici
Ah le Cap-Horn !
La confrérie
des Cap-Horniers !
Tant de sacrifices
et d'abnégation pour pouvoir dire un jour, « j'y étais ! »
  Les cap-horniers   Ici
 Dauphins, pétrels, albatros, poissons volants, cétacés ... Vision grand large pour Bilou alors 2ème au classement après 80 jours de course.
  Samba brésilienne
             
Baleine et bosse  
29 janvier, 5 heures du matin, Bilou percute une baleine et endommage gravement sa quille. Pendant 48 heures, il va colmater les fissures. Ponçage, poussière noire de carbone ...
  Le droit de savoir  
Jeudi 30 janvier,10 h,
la nouvelle tombe : Le bulbe de la quille s'est détaché.
Le sang-froid de Bilou
lui évite de se retourner.
Le dessin n'est évidemment pas publié ce matin là.
             
Ici
A vitesse réduite, ballast remplis, Bilou se dirige vers les Açores. L'arrivée aux Sables d'Olonnes était prévue dans 3 jours.
  Infortune de mer  
Ici
2 février 2009, Bilou, 
est contraint à l'abandon.
Pendant 3 mois il nous aura fait partager une course exceptionnelle.
  Un grand marin




"Juste un tour de glaçon !"
 
 
Le Vendée Globe 2008 de Bilou, les grillons, le père Noël ...
dans la vraie vie. Retrospective vidéo :
 
Une course EXCEPTIONNELLE ! par Canyousea
 
 
L'œil de Ben - Ben-lr - Illustrations : Benoit de La Rochefordière